La Gastronomie,recettes

La piadina parfaite : recette traditionnelle et conseils pour la fourrer

1 Juin , 2017  

VeraItalia_la-piadina_phSara-Rania

La piadina est un repas de rois qui nourrit les italiens depuis de générations. Originaire de la région Emilia-Romagna elle se déguste sur le pouce un peu partout, et depuis pas longtemps aussi à Paris.
Mais quelle est la recette pour la préparer ? Suivez les indications de l’équipe Veraitalia et plongez dans une gallette moelleuse à souhait.

La piadina : street food gourmand à l’italienne

Vous connaissez sûrement la pizza, mais peut-être pas la piadina. Et pourtant il s’agit de un des street-food les plus aimées par les italiens. Seulement cinq ingrédients, un pétrissage rapide, une demi heure de repos et une cuisson rapide sur le feu vif. Il ne vous reste que choisir les ingrédients pour la fourrer. Nous avons plébiscité la version avec fromage savoureux et fondant, roquette et charcuterie de luxe (le célèbre Culatello di Zibello).

Les ingrédients (pour 6 piadine)

  • 500 gr de farine BIO 80
  • 75 gr saindoux (le nôtre est fait maison)
  • 2 gr de bicarbonate de soude
  • 10 gr de sel fin
  • 160 ml d’eau de source

La préparation

Préparez une fontaine en disposant la farine et le bicarbonate directement sur le plan de travail. Diluez le sel dans l’eau, ajoutez le saindoux et pétrissez en mouillant progressivement avec le liquide. De que vous auriez obtenu une belle boule humide laissez-la reposer au dessus d’un saladier pendant une demi heure environ.

Partagez la boule en pâton de 100 gr et étalez-les avec le rouleau au pâtisserie. Vous obtiendrez des disques, qu’il faut faire cuire sur une poêle bien chaude et servir avec la farce que vous préférez (idéalement à base de fromage et charcuterie italienne).

Un petit plus ? Vous pouvez la déguster comme font les italiens, tout en buvant une bonne bouteille de chinotto bien frais. Quel régal !

Sara Rania

guides,Lieux

Voyage à Ischia: bons plans pour découvrir l’île verte

26 Avr , 2017  

Il n’y à rien de plus énergisant d’un amis qui t’écrit pour te démander de conseils de voyage liés à l’Italie.
Il se trouve que le chèr Charles Bouchet, qui m’a déjà inspirée l’article sur le chinotto, a eu une soudaine envie de visiter Ischia. Une destination de rêve, que je vos invite à découvrir en suivant le conseils concoctés pour vous avec l’aide de Luisa Mattera, ischitaine DOC.
C’est parti pour organiser un super voyage à Ischia !

En voyage à Ischia avec les conseils de VeraItalia

Vous avez adorer vous balader à Naples ? Prolongez le plaisir sur l’île de Ischia. More…

La Gastronomie,recettes

Colomba au levain : le gateau de Pâques fait maison

11 Avr , 2017  

Le dimanche de Pâques approche à grands pas et vous n’avez pas encore choisi le dessert pour le déjeuner ? Partez en voyage grace à la recette de la colomba au levain que nous vous proposons ici. Il s’agit d’une brioche moelleuse que j’ai préparée en m’inspirant de la recette du blog Profumo di lievito. Les italien en raffolent. Et vous ?

Destination la cuisine pour le découvrir.

Comment préparer la colomba au levain

La recette n’est pas trop difficile, mais elle demande une certaine expérience. Si votre levain est bien en forme lancez-vous sans souci, sinon prenez le temps de le renforcer d’abord.

Les Ingrédients (pour une colomba d’un peu plus qu’un kilo

Pour le premier pâton

110gr de levain bien mur (rafraîchi pour au moins trois fois de suite avec une bonne quantité de la même farine que vous avez pris pour le pétrissage de la colomba)
355gr farina 65 (force W 380 – 400)
100gr de sucre semoule
90gr de beurre doux de baratte
1 oeuf + 3 jaunes
145gr d’eau de source

Pour l’emulsion aromatique

30gr de beurre doux de baratte
15gr de miel miele (de fleur d’oranger ou d’acacia)
les zestes d’une orange et d’un citron BIO
1 gousse de vanille
3 cuas de liqueur amaretto di Saronno

Pour le deuxième pâton

Le premier pâton
165gr de farine
115gr de beurre
120gr de sucre
1 oeuf + 5 jaunes
30gr d’eau
4gr de sel fin
220gr d’écorce d’orange confite en petits dées

Pour le glaçage

125gr de poudre d’amande
220gr de sucre semoule
120gr de blanc d’oeuf (environ 4 oeufs)
25gr de fécule de pommes de terre
Quelques gouttes d’extrait d’amande amère

Préparation

Le premier pâton

Préparez les ingrédients du premier pâton et commencez par dissoudre le levain dans l’eau en ajoutant une grosse cas de sucre. Mettez l’émulsion dans un saladier et ajoutez l’oeuf et la farine pour obtenir un appareil collant. Pétrissez en ajoutant progressivement un jaune d’oeuf, une partie du sucre et de la farine. Continuer jusqu’à la fin des ingrédients du premier pâton, unir le sel et ajouter le beurre en trois fois. Laisser reposer dans un saladier filmé et posée dans le four éteint, pendant environ quatorze heures. La pâte doit tripler de volume.

Pour le glaçage

Battez légèrement les blanc d’oeuf et ajoutez-y tous les autres ingrédients. Filmez e posez dans le frigidaire.

Pour le deuxième pâton

Préparez l’émulsion en fondant le miel avec les arômes, fouettez énergiquement hors du feux tout en ajoutant à froid la liqueur. Prendrez le premier pâton et baissez-le doucement. Unissez l’eau dans laquelle vous auriez dissous une cas de sucre. Pétrissez en ajoutant l’oeuf et un peu de farine, puis continuez à malaxer en ajoutant progressivement les jaunes, le sucre et la farine. Foutez à nouveau l’émulsion et incorporez-la dans la pâte. Chauffez légèrement l’écorce d’orange confite, mélangez-la dans la pâte que vous déposerez à lever sous une cloche pendant 30 minutes. Divisez-là en deux pâton que vous croiserez dans le moule à colomba. Laissez pousser jusqu’aux bords, pui décorez avec la glaçage, les amandes et le sucre. Il ne vous reste que cuire votre colomba dans un four chaud à 180° pendant 40 minutes et après à 130° pendant 20 minutes. Retournez là avec la tête en bas pendant quelques heures et attendez 24 de repos pour la déguste au mieux.

Bonne dégustation & Bonne Pâques !

recettes

Paste di Meliga: les biscuits parfaits pour le café

6 Avr , 2017  

Le Paste di Meliga sont des petits biscuits à base de beurre et de farine de mais (appelée ‘Melia’ ou ‘Meliga’ en argot) qu’on peut goûter dans le nord-ovest de l’Italie. Nous parlons des anneaux de pâte sablée qui sont servis dans certaines parties de la région Piemonte. Véritable fleuron économique, le ‘paste’ sont aussi protégées par un Presidio Slow Food et liées au consorzio Paste di Meliga del Monregalese.
Mais quelle est leur origine ?

L’origine des Paste di Meliga

Selon la légende les origines de ces biscuits se perdent dans le temps, mais sont très probablement liées à une période de pénurie de blé tendre, pendant laquelle les boulangers locaux se seraient tournés vers la farine de mais fine dite ‘fioretto’. Le résultat ? Des petits gâteaux parfaits pour être plongés dans le lait au petit-déjeuner et pour accompagner le café. Au jour d’aujourd’hui elles sont souvent conservées dans des boites de métal richement décorées et données comme cadeaux aux proches. Et si je vous expliquais la recette ?

La recette des Paste di Meliga

Les ingrédients

130 gr de farine de blé tendre type 65
60 gr de farine de mais très fine
50 gr de sucre semoule extra-fin
110 gr de beurre doux
1 oeuf
1 pincé de sel fin
1 gousse de vanille
L’ecorce d’un citron BIO

La Préparation

Déposer dans un saladier les deux farines, le sel, le sucre, l’écorce de citron, la vanille et l’oeuf. Ajouter le beurre mou en morceaux et mélanger tous les ingrédients avec vigueur. Vous obtiendrez une pâte riche qu’il faut déposer dans une poche à douille avec embout en forme d’étoile. Créer des petits biscuits en forme ronde à déposer surr une plaque couverte de papier sulforisé. Ils devront cuire au four 170° pendant une quinzaine de minutes (jusqu’à quand ils seront bien dorées).

Je me suis librement insipirée à la recette tirée du site Dissapore que je vous invité à visiter.

Sara Rania